Comment se calcule l’indice VIX ?

Le VIX est l’un des indices les plus reconnus parmi les grands paramètres de la peur. En réalité, c’est un outil qui renseigne sur la volatilité du S&P 500. Cette dernière s’apprécie au moyen d’une statistique faite sur une période donnée selon le risque. Mais comment calculer le VIX alors ? Voici ce qu’il faut savoir à propos.

Calculer le VIX : selon la volatilité historique

La première manière de calculer le VIX est de se baser sur sa volatilité historique. En effet, cette méthode consiste à apprécier les variations (hausse et baisse) d’un actif. De ce fait, une volatilité importante présente un gros risque sur l’actif. À l’inverse, le risque est moindre.

A lire également : Pourquoi vendre un put ?

Notez également que le temps et l’actualité du marché sont déterminants. Partant de ces paramètres, le VIX est obtenu par l’écart-type des variations précédentes. Cette méthode selon la volatilité historique permet d’obtenir une volatilité réalisée. Par ailleurs, il convient de dire qu’aucun paramétrage n’est exigé pour calculer le VIX.

Calculer le VIX : selon la volatilité implicite

Le VIX se calcule aussi selon le principe de la volatilité implicite. Cette opération s’effectue grâce aux variations de deux principales options. Il s’agit des options call (acheter) et put (vendre). L’investisseur a donc le choix entre ces options, tout en se basant sur le prix d’exercice et la volatilité de l’actif sur une échéance donnée.

A voir aussi : Comment résilier votre contrat d'assurance ?

De ce fait, calculer le VIX revient à faire une mesure de cette volatilité en fonction du positionnement des investisseurs sur le marché. Cela dit, sachez que le VIX est une volatilité prospective de 30 jours. Il faudra donc en tenir compte pour effectuer votre calcul. Sachez que les options prises en compte sont celles qui ne sont pas associées à la monnaie. De même, les options dépourvues d’offre ne sont pas calculées.

Avantages, inconvénients et variantes du VIX

calculer le VIX

L’usage du VIX présente autant d’avantages que d’inconvénients. Pour plus de détails, poursuivez !

Avantages du VIX

En termes d’avantages, il faut tout simplement savoir que le VIX est un indicateur fiable pour suivre son investissement. C’est surtout un moyen de mieux appréhender le comportement des 500 grandes sociétés cotées en bourse.

Inconvénients du VIX

Le VIX est un indicateur de volatilité utile, mais qui présente aussi certains risques. Ce risque est relatif au contrat d’achat du VIX. Cela arrive lorsque le prix d’achat actuel d’un produit est inférieur au prix à terme du marché. C’est l’effet contango. Non seulement votre achat à terme se fait moyennant une prime, mais vous ne bénéficiez pas aussi d’intérêts.

Quelques variantes du VIX

En dehors de l’indice VIX, il existe plusieurs variantes. D’abord, vous avez les indices européens comme le VSTOXX (Euro Stoxx 50 Volatility Index). Cet indice exprime la volatilité sur les 50 plus grandes entreprises européennes cotées en bourse.

D’un autre côté, vous avez les indices de volatilité renseignant sur les longues et courtes périodes de volatilité sur les S&P 500. Outre cela, il existe des indices de volatilité pour le NASDAQ et le Dow Joneset.

Procédure pour acheter du VIX

Il est possible d’acheter du VIX, mais il faut savoir comment s’y prendre. En réalité, vous ne pouvez pas faire un achat direct. Vous devez donc souscrire un contrat à terme. Cela consiste à effectuer une transaction sur un actif dont le prix est préalablement défini.

Notez qu’il peut s’agir du coton, du blé, du café, du gaz ou du pétrole. De cette manière, vous pourrez profiter du VIX. Retenez que vous aurez également besoin d’ETFs comme instrument d’achat du VIX. Cela dit, ces EFTs doivent faire partir des options propres au VIX. Toutefois, sachez que l’achat des VIX par produits financiers dérivés vous reviendront cher. Cela n’est donc pas conseillé à des investisseurs débutants.

Calculer le VIX se fait suivant deux types de volatilité : historique et implicite. À présent que vous savez ce qu’il faut faire, qu’attendez-vous pour vous lancer ? Si vous n’y arrivez pas, demandez de l’aide à une personne qui s’y connaît.

vous pourriez aussi aimer