Où investir en 2023 ?

Cette année, il est plus difficile que jamais de trouver un investissement où l’on peut faire fructifier nos avoirs. Certains se tourneront à nouveau vers leur livret A, après plusieurs années où ils l’ont conservé plus ou moins vide. À un taux atteignant trois pourcents, dès le 1er février, il représente une valeur sûre. Cependant, son retour demeure bien en dessous de l’inflation qui dépasse déjà les 7 % sur le territoire de l’Hexagone. Alors, où investir pour se donner les meilleures chances de combattre l’inflation et une perte du pouvoir d’achat ? Voici quelques éléments de réponse.

Que privilégier en bourse ?

La bourse n’a jamais été le placement le plus sûr, mais il est certainement celui qui offre le plus d’opportunité, en matière de gains rapides. Ceux qui veulent à tout prix tenter de combler leur déficit de pouvoir d’achat, causé par l’inflation, se tourneront vers celle-ci, en tentant de faire les choix gagnants. 

Lire également : Où trouver des étiquettes autocollantes personnalisées ?

Pour ce faire, une des solutions adaptées aux risques d’aujourd’hui, est d’opter pour des ETF. Si c’est le cas, alors on pourra choisir entre deux types moins risqués que les autres, soit les ETF Smart Beta qui répliquent un indice particulier, créé pour refléter différents facteurs de super performance, ou encore les « Actively Managed ETF », qui ressemblent à des fonds d’investissement. Dans tous les cas, il est préférable de trouver une plateforme expérimentée pour investir, où les professionnels du service client sauront nous diriger vers le bon ETF, selon nos exigences du marché.

Qu’en est-il du marché immobilier ?

Au cours des dernières décennies, il n’existait pas de placements plus sûrs que ceux effectués dans le domaine de l’immobilier. En effet, année après année, les logements acquis prenaient de la valeur. De plus, les loyers des biens locatifs augmentaient, eux aussi, régulièrement. Malheureusement, toute bonne histoire a une fin. En 2022, le prix des maisons a commencé à baisser et cette baisse devrait se poursuivre en 2023, selon les experts. En cause : les taux d’intérêt offerts par les banques, lors d’une demande de prêt. Aussi, il est plus difficile pour ces institutions de prêter, au vu des exigences recommandées par l’état, en ce qui concerne le pourcentage de l’apport personnel, qui s’approche désormais de 20 %. Il est donc préférable d’attendre que l’inflation se réduise avant de penser à de nouvelles acquisitions immobilières. 

Lire également : Zac Efron : biographie et actus

Le retour aux offres bancaires

Il ne fait aucun doute qu’un grand nombre de Français vont transférer des sommes importantes d’argent dans leur Livret A, alors qu’il offrira au minimum 3 % de rémunération, dès le 1er février. Mais ce n’est pas la solution optimale du moment, en ce qui concerne les comptes bancaires. En effet, celui qui rapporte le plus aux épargnants est le LEP (Livret d’Épargne Populaire). Au 1er février, son taux sera haussé à 6.1 %. Il ne nous reste plus qu’à savoir si nous sommes éligibles pour son ouverture. Pour ce faire, il faut se référer à notre revenu fiscal de référence. Il est conseillé d’en parler avec son conseiller bancaire, afin de confirmer si cette option est disponible ou non, dans notre cas. 

vous pourriez aussi aimer