Les cryptomonnaies bientôt plus attractives que les actions pour les Français

25

La cryptomonnaie, un secteur en plein boom ? Difficile d’affirmer le contraire. En novembre dernier, le bitcoin atteignait une valeur historique de plus de 68.000 dollars. Un record absolu, qui a fini de renforcer la popularité de la toute première devise numérique. Le secteur des cryptomonnaies semble se développer très rapidement et compte de plus en plus d’adeptes au fur et à mesure du temps. L’Association pour le développement des actifs numériques (Adan) a voulu en avoir le cœur net. Elle a dévoilé mi-février 2022 une étude inédite, réalisée par KPMG France. Les recherches effectuées ont pour but de mesurer l’engouement de la population pour ces monnaies virtuelles. Alors, quel rapport existe-t-il entre les Français et les cryptomonnaies ? Quelles sont les perspectives d’avenir pour ce secteur ? La réponse dans cet article.

La situation actuelle

Si le succès des cryptomonnaies est bel et bien réel, cela n’a pas toujours été le cas. Leur succès n’a pas été fulgurant, puisque leur création remonte aux débuts des années 2000. Les chiffres de l’étude menée par KPMG sont clairs : les cryptomonnaies sont aujourd’hui loin d’être un secteur de niche réservé aux geeks. Dans cette sorte d’état des lieux du secteur crypto en France, on apprend que les individus seraient déjà plus nombreux à investir dans des cryptomonnaies que dans les actions en direct plus traditionnelles.
En effet, selon un sondage Ipsos, 8 % des Français auraient déjà investi dans des actifs cryptos (que ce soient des cryptomonnaies ou des NFT), tandis seulement 6,7 % de la population aurait investi dans des actions (enquête SoFia réalisée par l’institut Kantar en mars 2021). Parmi ces 8 %, plus de la moitié des investisseurs se sont lancés il y a moins de 3 ans. Pas de doute : les confinements successifs de l’année 2020 ont eu beaucoup d’impact sur le marché de la crypto. Bloqués chez eux, les individus ont pris le temps de s’informer, d’apprendre les bases du trading, de comprendre quel était le meilleur wallet crypto et de s’inscrire sur une plateforme d’exchange.

Lire également : Quel est le délai pour prévenir son employeur d'une absence ?

Et l’enthousiasme ne semble pas s’essouffler. Ce qui est frappant, c’est que l’intérêt des Français pour les cryptomonnaies se fait de plus en plus fort : 30 % des Français souhaitent en détenir. Cela va même plus loin, jusqu’à avoir des effets sur la sphère politique. La preuve : 18 % des Français seront influencés dans leur choix électoral par le positionnement des candidats vis-à-vis des cryptomonnaies.

On constate que les investisseurs crypto répondent à des critères d’âges marqués. 46 % des détenteurs de cryptomonnaies et 29 % de ceux qui comptent investir ont moins de 35 ans.

A lire aussi : « Criminal Minds » : La vraie raison pour laquelle Thomas Gibson (Hotch) a quitté la série

Quels obstacles ?

Si l’étude met en avant la démocratisation du monde des cryptos et les nombreuses opportunités qu’il apporte, elle révèle également les limites de l’expansion des crypto monnaies, avec parmi elles, la mauvaise image dont souffre le secteur (la moitié des Français pensent que les cryptomonnaies sont des outils utilisés par les criminels dans le cadre d’activités illicites). Malgré cela, le rapport de KPMG montre que le nombre global d’utilisateurs de cryptomonnaies pourrait rapidement dépasser la barre du milliard.

vous pourriez aussi aimer