Ce documentaire de Britney Spears perdue révèle une existence isolée

11

Un succès grandissant depuis plus de 20 ans, un corps de rêve, une voix incomparable, on pourrait penser que Britney Spears mène une vie de rêve ! Et pourtant, un énième documentaire vient parler des coulisses de sa vie « Framing Britney Spears ». Des témoignages chocs, des révélations mais aussi un appel de mobilisation pour la liberté … voila ce qu’on retrouve au fil des images !

#FreeBritney

 

Lire également : Le succès des sites d’actualité sur Internet

Les fans de Britney Spears et ses amis sont formels, ce que vit la star est injuste. C’est ainsi qu’est né le mouvement #FreeBritney, qui a connu un nouveau soutien depuis le 6 février dernier. En effet, la chaine FX et la plateforme Hulu diffuse un documentaire qui relate la descente aux enfers de Britney Spears.

Chez les stars, les actrices comme Sarah Jessica Parker ou Bette Midler ont rejoins la cause. On retrouve également la chanteuse Shirley Manson ou Courtney Love.

A voir aussi : « Alibi.com » : ce que vous ne savez pas sur le film de Philippe Lacheau

Framing Britney Spears

De traduction « Piéger Britney Spears, le film d’une heure résonne déjà comme un avertissement. Il dévoile comment une société misogyne a détruit la jeune femme, une personne qui ne cherchait qu’à vivre sa propre vie. Il rembobine le parcours de la star iconique, depuis la Louisiane jusqu’à Las Vegas. On retrouve avec joie ses premiers pas sur scène à 9 ans chez Disney, au Mickey Mouse Club. A l’image, une petite fille sage qui sera bientôt déformée par les médias, qui refusent de la laisser grandir. Pire encore, lorsque son histoire d’amour avec Justin Timberlake prend fin, elle est la seule à en payer les frais.

Selon les médias, elle aurait été la seule responsable de cette rupture. Interrogée là-dessus, la star termine son interview en larmes. Au fil du film, la jeune femme passe de « mauvaise fille » à « mauvaise mère » par la presse Tabloïd.

Erin Lee Carr et Jenny Eliscu décident alors de s’intéresser aux talents artistiques de la chanteuse ainsi que de son succès, pour un documentaire. Toutefois, au fil des entrevus avec les acteurs clés (anciens gérants, amis, fréquentations, avocats) et après avoir reçu des documents classés confidentiels sur la tutelle, le projet a du être réorienté. Les journalistes ont préféré mettre à jour le pouvoir et le contrôle sur la jeune femme, dans une histoire rempli de complots et de rumeurs.

Le documentaire ne lève pas seulement le voile sur la carrière en chute libre de la vedette. Il met aussi en exergue sa vie personnelle, son divorce avec Kevin Federline, la perte de la garde de ses enfants, son hospitalisation et la réapparition de son père pour devenir son tuteur légal.

Après avoir jeté les bases, les journalistes mettent au grand jour les combats silencieux menés par la star depuis des années. Ce qui le distingue des énièmes vidéos sur la vie de l’artiste, c’est ce levé de voile sur certaines vérités, comme la réponse à la question « à qui profite réellement la tutelle permanente de la jeune femme ? ». En effet, l’état de démence qui justifie la procédure légale ne semble pas corresponde avec le rythme de travail de Britney. Il aurait été difficile pour la jeune femme de produire autant de disque et de tournées à travers le monde entier dans l’état indiqué.

La star cible des presses à scandale

La presse à scandale considère désormais Britney comme la poule aux œufs d’or. Son malheur est apprécié du public et fait vendre. Les présentateurs de talk show enchainent les blagues autour d’elle, même dans l’émission familiale La Famille en or. De cette situation est apparue la chanson Piece of me (un morceau de moi) de la chanteuse.

En effet, on se souviendra toujours de cette séquence de 2007 où la vedette décide de se raser le crâne devant les caméras. Le public a préféré s’intéressé au scandale qu’à sa santé mentale. Ce n’est que l’année suivante qu’elle se voit hospitaliser et placée sous tutelle de son père. C’est désormais à cet homme que revient toutes les décisions. Douze ans après, cette mesure est toujours d’actualité. Les fans de Britney commencent alors à se manifester, estimant que la jeune femme de 39 ans est privée de sa liberté.

Un père absent et manipulateur

Le documentaire dévoile un père plus intéressé par les finances de sa fille que la santé de cette dernière. Les témoignages d’une responsable de la maison de disques Jive Records vient corroborer ces avances en relatant des paroles de Jamie Spears. Selon elle, la seule fois où il a parlé de sa fille ce fut pour dire qu’elle réussira à lui payer un bateau. Un témoignage de plus qui confirme la colère des fans de la chanteuse.

A 39 ans pourtant,  Britney Spears indique ne pas vouloir sortir du système de tutelle. Ce qu’elle demande toutefois c’est une tutelle professionnelle plutôt que celle accordée à son père. L’avocat, Samuel Ingham, déclare en novembre dernier avoir été informé que « sa cliente » a peur de son père. Il rajoute qu’elle ne compte revenir sur scène que lorsque des professionnels pourront encadrer à nouveau sa carrière.

vous pourriez aussi aimer