Est-ce que les insectes font partie des animaux ?

28

La question qui se pose quand on parle d’entomologie et d’insectes est : « Qu’est-ce qu’un insecte ?  ».

Toutes les petites bêtes qui vivent autour de nous ne sont pas des insectes ! Beaucoup de gens, avec qui je parle de ma passion, intègrent les araignées et les scorpions dans les insectes. C’est pourquoi, je voulais commencer ce blog en donnant une définition d’un insecte et une description qui les identifiera.

A voir aussi : Quelle couleur avec des bottes marron ?

Classification et morphologie Le mot insecte vient du latin « Insectum » qui signifie « coupé en sections ». Les insectes font partie des invertébrés et des arthropodes. Les arthropodes sont des animaux constitués de :

  1. d’ un squelette externe (exosquelette), segmenté et articulé , en chitine (formé de plaques appelées sclérite), c’est pour cette raison qu’ils sont appelés invertébrés, contrairement aux vertébrés qui ont un squelette interne tel comme poissons, oiseaux ou mammifères. Dans les insectes, cet exosquelette s’appelle Cuticule.
  2. symétrie bilatérale (symétrie droite/gauche),
  3. du système nerveux central ventral , contrairement aux vertébrés qui ont un système nerveux central dorsal (colonne vertébrale),
  4. d’ un système « cardiaque » en position dorsale ,

A lire également : Quel bonnet pour quel visage ?

Arbre phylogénétique des arthropodes (Source : Giribet & Edgecombe, 2012) Le groupe des Invertébrés, en plus des Arthropodes, est composé de l’Ordre des Mollusques (moules, poulpes…), des crustacés (crabes, crevettes…), des Arachnides (araignées, scorpions, mille-pattes…), des échinodermes (oursins, étoiles de mer…), entre autres (voir illustration).

Un insecte est défini et morphologiquement caractérisé par un corps composé de (voir illustration) :

  1. 3 parties principales : têtethoraxabdomen
  2. 3 paires de pattes (avant, médiane et arrière)
  3. yeux composés (ou ommatidia)
  4. d’ une paire d’antennes sur la tête

Diagramme de la morphologie typique d’un insecte (Source : Université du Missouri) Description rapide Apparus sur Terre il y a environ 420 millions d’années, les insectes ont évolué dans une diversité infinie de forme, de couleur, de mode de vie (individuel ou colonie), et se sont adaptés à tous les environnements et écosystèmes de la planète. Ils sont aussi les seuls Invertébrés et Arthropodes à avoir acquis le vol.

Nombre d’espèces appartenant à différents groupes d’organismes (Source : http://education.francetv.fr) Aujourd’hui, près d’un million d’espèces d’insectes ont été décrites (beaucoup reste à découvrir). Cette diversité représente plus de la moitié des espèces connues sur terre et près de 90% de la vie animale !

Les insectes se rencontrent sur toute la surface du globe, en plus des deux pôles. Ils ont conquis tous les milieux, des déserts arides, des forêts tropicales et des milieux aquatiques d’eau douce. Seuls les océans semblent être une barrière pour les insectes où seules quelques espèces de punaises de lit parviennent à y pousser. Le milieu marin est dominé par un autre Ordre des Arthropodes, les Crustacés.

Aujourd’hui, les insectes sont des animaux de petite taille, au plus 20-30 cm pour certains, cependant, pendant le Paléozoïque (540-250 millions d’années), leur taille pourrait être beaucoup plus grande. Par exemple, des fossiles de libellules (Odonates) d’une envergure de 75 cm ont été trouvés. La taille de ces organismes est liée au niveau d’oxygène présent dans l’atmosphère.

Il existe pratiquement autant de types de cycle biologique qu’il y a d’espèces. Cependant, une règle générale peut être définie. Tous les insectes passent par 4 étapes/phases au cours de leur développement : 1)oeuf ; 2)larve ; 3)pupa (pupa) ; 4) adulte (imago Biologie générale ).

En raison de leur exosquelette (squelette externe), les larves d’insectes ne peuvent pas croître continuellement, leur croissance se fait par étapes successives. À chaque étape, l’insecte doit changer l’exosquelette pour augmenter en taille. Ce changement de « peau » est appelé mue . Selon les familles, les genres et les espèces, mais aussi les conditions environnementales (nourriture, température…), le nombre de mues et la période entre chacune d’elles sont variables (Pour plus d’informations : ici).

La pupe (ou nymphe) correspond au dernier stade larvaire (dernière mue), c’est une phase de transformation (appelée métamorphose ) qui permet la transition de l’état larvaire à l’état adulte (imago). La métamorphose peut être complète ou incomplète selon qu’il y a ou non un changement total de morphologie entre le dernier stade larvaire et l’adulte. La plupart du temps, la larve est de morphologie différente, l’écologie et le régime alimentaire des adultes.

Le cas le plus connu de métamorphose complète (Holométabolisme ) est celui du papillon. La chenille correspond au stade larvaire du papillon, à la pupe (pupe ou cocoon) à la dernière mue où se produit la métamorphose, puis au papillon à l’état adulte (voir illustration à gauche).

criquet est un bon exemple d’une espèce de métamorphose incomplète (hémimétabolisme Le ), les stades larvaires ressemblent à l’état adulte et il n’y a pas de stade chrysalide (pupe) (voir illustration à droite).

Pour en savoir plus sur la métamorphose, suivez ce lien.

Cycle de développement des papillons (Source : Université de l’Arizona) Cycle de développement d’une orthotera (Source : Weed-Science-Classes)

Recommandation de livres sur ce sujet :

— Insectes dans 300 questions/réponses

Dictionnaire d’entomologie : Anatomie, systématique, biologie

— Classification phylogénétique de la vie vivante

— Classification phylogénétique de livinglivingvol.2

vous pourriez aussi aimer