Implant cheveux : comment cela se déroule ?

Quand une personne remarque une chute capillaire plus importante que la normale, une des solutions qui peut être envisagée est de passer par la salle d’opération. Lors de la réalisation d’une greffe capillaire, plusieurs questions se posent, par exemple la manière dont l’opération est effectuée. Il existe plusieurs méthodes, bien que la plus commune soit la technique FUE (Follicular Unit Extraction). Celle-ci consiste à prélever des unités folliculaires, qui sont de petits groupes d’un, deux, trois ou quatre cheveux, à côté des glandes, des muscles ou des vaisseaux sanguins, des zones donneurs qui seront ensuite réinvesties dans la zone à “repeupler”. Mais quelles sont les différentes étapes de cette procédure ?

La préparation d’une greffe de cheveux 

La greffe de cheveux est une opération qui séduit de plus en plus de personnes. Pour voir comment cela se déroule, vous pouvez observer des photos avant-après et vous pouvez aussi découvrir les différentes étapes de l’opération dans la suite de cet article. Dans cette première étape, qu’on appelle la préparation, les spécialistes effectuent un examen complet du patient, à la fois de la zone donneur et de la zone réceptrice. 

A voir aussi : Quel document pour faire venir un Etranger en France ?

De cette façon, une stratégie sera mise en place pour proposer une solution adaptée aux besoins de la personne qui souhaite avoir recours à la greffe capillaire pour retrouver une chevelure plus dense. Une fois la stratégie approuvée, l’équipe médicale décidera de la meilleure méthode pour l’effectuer, c’est-à-dire la FUE avec prérasage. 

L’anesthésie 

Une fois la zone donneur délimitée, vous recevrez une anesthésie locale, car il s’agit d’une intervention peu invasive et qui demande une courte période de récupération. Les anesthésiques utilisés sont d’une grande efficacité, afin que la personne qui subit l’opération ne ressente aucun inconfort. 

A lire en complément : Combien de pages dans le Coran ?

La sélection, l’extraction et la conservation des follicules

Les unités folliculaires sont extraites de zones qui ne possèdent pas le code génétique de la calvitie. Cette soustraction est effectuée avec un instrument chirurgical ou avec un extracteur cylindrique et des pinces spéciales. Une fois enlevées, elles sont séparées en fonction des groupes de poils qui les composent et conservées dans une solution spéciale à basse température, pour les maintenir en bon état jusqu’au moment de l’implantation.

L’incision 

L’étape suivante consiste à percer des trous dans la zone réceptrice, où les unités folliculaires seront insérées une par une. S’il y a des cheveux sains dans la zone à repeupler, les incisions doivent être faites en veillant à ne pas nuire à la santé de ces derniers.

L’implantation 

Cela consiste en la pose des greffons extraits dans les incisions faites à l’étape précédente. Le chirurgien devra tenir compte de l’angle et de la profondeur d’insertion, ainsi que de la direction de croissance des cheveux insérés. La durée de l’intervention peut varier de trois à six heures, tout dépend du nombre de follicules à transplanter et de la densité capillaire du patient. Il est probable qu’au début, la partie traitée de la tête s’enflamme, voire qu’il se forme une fine couche de croûte, qui tombera au bout de quelques jours seulement. 

Après la période d’adaptation dans la nouvelle zone, qui est généralement de trois à cinq mois, les unités greffées commencent à produire de nouveaux cheveux et commencent à se développer, mais ce n’est qu’au bout d’un an que les résultats finaux seront totalement visibles. Il s’agit en définitive d’une technique très efficace et indolore pour le patient, après laquelle il peut reprendre sa vie habituelle en peu de temps.

vous pourriez aussi aimer