Comment organiser la veille de son entreprise ?

61

La qualité des données que votre entreprise utilisera dans ses approches de recherche, de marketing ou d’investissement est essentielle. Je crois que la majorité des dirigeants d’entreprise ou de département peuvent en témoigner. C’est très souvent ce qui distingue entre les dirigeants et ceux qui rien d’autre que de prendre les devants.

Une fois que votre organisation aura défini la première étape du processus de configuration d’une montre, qui consiste à déterminer le type d’information qui lui manque et ce qu’elle souhaite observer ou accumuler en tant que nouvelles données, elle devra maintenant la structurer. L’objectif ultime est d’obtenir de l’information riche qui sera utilisée directement dans la prise de décisions.

A découvrir également : Comment choisir les bons outils d'analyse de données pour son entreprise ?

Nous avons déjà clarifié ce qu’est l’intelligence stratégique et comment fonder les fondements de ce que vous voulez obtenir sous forme d’information (carte heuristique). Aujourd’hui, je propose quelques suggestions et outils à considérer afin de structurer et ensuite mettre en œuvre tout dans votre organisation.

A lire en complément : Entreprises, comment optimiser l’efficacité de votre service client ?

Voici 5 étapes importantes à prendre pour assurer le plus grand succès de votre stratégie de surveillance.

1- Identifier et identifier

> Définir les échelles qui seront utilisées pour identifier l’information recherchée et cibler les meilleurs outils technologiques pour collecter les informations.

  • Quel problème votre entreprise essaie-t-elle de résoudre avec ces nouvelles données ? Ce point concerne l’aspect interne de votre entreprise
    • Est-ce pour créer une expérience client de qualité ? Pour développer le contenu marketing ? Pour faciliter la rétention des consommateurs ? Pour étendre les données préexistantes, les centraliser ou faciliter l’analyse ? Ou peut-être que ce sera pour faciliter la collaboration ?
    • La structure de votre système d’information est discutée ici. Quel problème interne ou manque de votre organisation souhaiteriez-vous aborder avec l’information recherchée ?

Dans mon blog précédent, j’ai fait référence à un lien menant à un site cartographiant les différentes plateformes technologiques de marketing en fonction du problème à résoudre ou du besoin. Cet outil vous aide à comprendre ce que vous voulez configurer.

  • Quelles informations voulez-vous ? Vous visez à valider les brevets existants, à déterminer le prix des produits concurrentiels, à collecter des données auprès de presses spécialisées, examiner les nouvelles des réseaux sociaux, forums, obtenir des « big data », suivre l’évolution de votre e-réputation ?

Dans le langage professionnel, il y a une question de «  curation de contenu  », c’est-à-dire la sélection et l’édition. Cela peut se faire à l’aide de filtres qui sont appliqués lors de recherches manuelles ou automatisées. L’objectif est de partager le contenu le plus approprié du Web sur un sujet donné.

  • Que voulez-vous suivre géographiquement ? Par exemple, si votre marché est nord-américain ou européen, vous voudrez peut-être savoir ce qui se passe là-bas (région, pays, continents).
  • Quels résultats souhaitez-vous obtenir de votre client ? Comment voulez-vous vraiment avoir ces informations disponibles ? Ce point se concentre principalement sur l’aspect externe de votre entreprise.

> Est-ce pour mieux planifier votre message marketing, réajuster votre positionnement, définir des actions concrètes pour lancer un produit, orienter les besoins du client pour le développement technique, etc. ? Comment voulez-vous voir ces informations : signet (via des outils de recherche), cartes heuristiques, publications automatiques, etc.

Pour évaluer différents outils payants ou Non selon vos besoins, testez ce tableau interactif. En incluant vos critères, il vous proposera divers logiciels de surveillance possibles.

  • Quel budget voulez-vous allouer pour cette collecte et cette analyse de l’information ?
  • quelle fréquence (jour, semaine, mois, etc.) souhaitez-vous recevoir des mises à jour ? Quel type d’alerte; À recherchez-vous (courriel, tableau de bord, application mobile, flux RSS, etc.) ?
  • Quels outils et technologies avez-vous déjà mis en place et comment pouvez-vous les relier lors de l’analyse des données ? Par exemple, il existe de nombreuses solutions pour vous aider à suivre les flux RSS.

Effectuer une recherche et obtenir des conseils auprès de spécialistes de ces technologies. Bien définir ce qui est recherché comme information. Cela facilitera la recherche de l’outil idéal.

Une fois les paramètres et les technologies/systèmes sélectionnés, la collecte peut commencer.

Je vous suggère de commencer petit avec un projet unique et d’ajuster les outils au fur et à mesure. Vous verrez lesquels se prêtent le mieux. De là, vous pourrez continuer à affiner votre veille.

2- Collecter et traiter les données

> Organiser les informations autour d’une stratégie centrale de gestion des données

Idéalement, les données, même si elles sont utiles à plusieurs ministères ou participent simultanément à diverses stratégies d’utilisation ou de gestion, devraient être recueillies en un seul endroit. L’ objectif de cette approche est de s’assurer que l’entreprise a une vision complète de ses clients et de ses processus, de la pensée à l’achat. Par la suite, ces données peuvent être couplées à celles d’un tiers (partenaire) pour ajouter des informations clés dans le choix et la mise en œuvre d’initiatives de commercialisation.

3- Surveiller et analyser

> Assurez-vous d’avoir le talent et l’expertise nécessaires pour analyser les données et tout suivre en temps réel

Il est, bien sûr, heureux d’avoir une tonne d’informations, mais si cette information ne sert pas les gestionnaires en ne leur permettant pas d’avoir une meilleure lecture du marché et de prendre des décisions, l’objectif n’est pas atteint.

L’ accès à l’information étant de plus en plus répandu grâce aux outils automatisés, ce qui créera réellement de la valeur ajoutée, c’est l’interprétation de celle-ci et les liens que l’on créera. Ce sera une distinction frappante qui a un impact direct sur l’utilisateur et le client tout au long de son expérience.

À ce stade, mettre l’accent sur l’évaluation des données qualitatives plutôt que sur les données quantitatives.

Comment ? Lisez et suivez plusieurs discussions ou études sur un sujet provenant de sources différentes.

D’ une lecture à ensuite, vous allez énumérer de nouveaux orateurs qui ajouteront à vos données, à de nouvelles perceptions et à tout ce qui sous-tend cela . Étudiez chacune de ces lignes pour découvrir d’autres sujets importants liés à votre première recherche. Mettez ensuite en surbrillance les thèmes qui se ressemblent et s’alignent sur des actions ou des objectifs de terrain similaires.

Par exemple, si l’on cherche de l’information sur les tendances et les enjeux de l’industrie alimentaire, l’un des principaux thèmes récurrents serait probablement la gestion des pertes alimentaires. Sous ce thème, plusieurs éléments permettent à l’entreprise d’agir pour apporter des solutions : des aliments, gestion du temps nécessaire du processus de cueillette au marché, des conservateurs utilisés, des multiples usages de l’aliment, etc. Selon l’expertise, il peut être considéré comme un potentiel d’ajustement des contenants ou des mesures de contrôle environnemental pour empêcher la périssement des aliments. Logiciels pour la gestion de l’information, la distribution, etc.

Pour ma part, j’aime élaborer une table thématique témoignant de mes nombreuses lectures.

Voici un exemple de la façon dont je procède :

  • J’ ai exposé les principaux thèmes qui émergent de mes nombreuses lectures en couvrant tout sur papier. J’utilise pour faire cela soit le mappage de l’esprit ou un panneau mural avec Post it pour ensuite jouer avec les idées.
  • Je discuterai des principaux sujets récurrents pour chacun des thèmes.
  • Je regroupe des idées qui se ressemblent sous un thème. Par exemple, pour « Sensibilisation », j’inclut la lecture des commentaires faits sur les réseaux sociaux, les messages de blogueurs et d’influenceurs qui sont liés à mon industrie, les messages de Pinterest, Instagram, etc.
  • Enfin, je relie un processus à entreprendre ou une solution potentielle afin de me permettre de tout mettre en œuvre et d’évaluer l’impact que cela aura sur les actions de mon ministère. Ce pourrait être 1) lister les blogueurs et influenceurs qui peuvent conduire à des changements de comportement chez les consommateurs ciblés et promouvoir mes produits, 2) trouver un outil pour automatiser la recherche d’images de mes X et Y produits via diverses plateformes, 3) passer en revue les sites d’achat populaires de mes produits afin de rassembler des commentaires et d’évaluer leur nature, etc.
  • Une fois que toutes les informations sont recueillies, une analyse doit être faite pour finalement prendre des mesures. Si les commentaires sont négatifs sur un élément de sécurité, par exemple, il sera nécessaire de lancer des étapes pour répondre aux utilisateurs. Les détails seront ensuite envoyés au département R&D pour une évaluation approfondie du problème, le cas échéant. Cela vous aidera à trouver une solution et à développer une stratégie avec l’équipe commerciale si nécessaire. Et si le problème est réel et dangereux, il sera possible de rapatrier les produits et de commencer des démarches pour compenser et encourager les clients à rester positifs et à continuer à soutenir la marque.

C’ est le principe de l’entonnoir . Cette approche vous donnera une vue globale et vous serez également en mesure d’approfondir les détails qui vous permettront de réaliser la ou les bonnes solutions d’implémentation. Ne perdez jamais de vue « pourquoi » et « comment » énoncés au point 1. Ces données doivent conduire à l’action.

4- Communiquer et diffuser

Une fois l’information recueillie et analysée, assurez-vous que le message qui en résulte est communiqué, compris et accessible à toute personne qui pourrait en bénéficier. Que ce soit le responsable des communications qui les utilisera pour ajuster ses promotions ou publicités, ou le spécialiste du développement qui va creuser certaines des caractéristiques les plus importantes aux yeux d’un client ou de vos vendeurs qui seront en mesure de guider leur « pitch ».

Vos informations peuvent être diffusées sous plusieurs formats (bulletins d’information, rapports, alertes, blogs, cartographie, infographie). Dans une entreprise, le fait de le déposer dans un dossier cloud rend les résultats de recherche accessibles. Adaptez vos pratiques de transfert à vos audiences en fonction du format et de la fréquence optimaux. Un visuel attrayant vous permettra également de valoriser l’information et facilitera l’uniformité du message à la fin de la journée.

Quelques exemples de présentations pour faciliter la lecture et la synthèse de l’information.

5 — Automatiser Maintenant, le défi est de définir ce dont votre entreprise a vraiment besoin à son époque et de trouver un moyen de l’automatiser.

Vous pouvez ensuite affecter à cette tâche une ressource possédant les compétences d’analyse requises. Un pas à la fois !

Les informations que vous obtiendrez seront en or sur la barre. Ça vaut la chandelle !

Magali Pelletier est entrepreneur, stratège et formateur. Elle possède plus de 15 ans d’expérience professionnelle dans des entreprises de fabrication et de services en tant que spécialiste en gestion marketing et stratégie de développement de produits. En tant que consultante depuis 2013, elle offre des services de conseil, une formation sur des thèmes majeurs de gestion et de développement de l’innovation et réalise des études d’opportunités pour explorer de nouvelles idées ou de nouveaux marchés. www.strategiemp.com

References:

  • https://www.archimag.com/veille-documentation/2017/02/15/infographie-dynamique-comparer-44-outils-veille-gratuits-payantshttps://www.archimag.com/veille-documentation/2016/02/25/veille-indispensable-boite-outils-gratuits-veilleur-fauche
  • https://www.winello.com/blog/index.php/2017/04/03/bien-commencer-veille-strategique-5-etapes/
  • The 6 Steps of Information Search — DePiktoChartinfographic

vous pourriez aussi aimer