Comment choisir les bons outils d’analyse de données pour son entreprise ?

33

Les données sont l’un des actifs commerciaux les plus importants d’une entreprise, mais il est parfois difficile de savoir comment tirer parti de cette information. Voici comment faire.

L’essor de l’intelligence artificielle (IA) apporte une vague de données à l’entreprise, à des volumes extrêmement importants. Toutes ces données sont extrêmement utiles pour les entreprises, mais beaucoup ne savent pas comment interpréter ou analyser de si grandes quantités d’informations.

A lire aussi : Comment créer son entreprise

Selon un rapport de NTT Data et Oxford Economics, il est essentiel d’utiliser et de gérer efficacement les données et les analyses pour maintenir les entreprises en vie jusqu’en 2025. La majorité des 500 cadres interrogés ont convenu que les données étaient nécessaires au rendement financier, à la croissance, à l’expérience client, à l’expérience des employés et à la compétitivité globale de l’industrie, selon le rapport.

Alors comment gagner avec l’analyse normative ? L’un des plus grands défis de l’analyse des données, cependant, est de trouver quels outils d’analyse utiliser. Au fur et à mesure que de nouveaux outils analytiques sont lancés, les entreprises ont de plus en plus de mal à décider quel est celui qui convient le mieux à leur groupe. Il est particulièrement important que tous les groupes d’une organisation utilisent les mêmes outils.

A lire également : Votre entreprise devrait-elle investir dans la technologie Blockchain ?

En l’absence d’une supervision ou d’une normalisation des outils d’analyse, les entreprises seront désarticulées et les données ne seront pas utilisées. Plus que jamais, les entreprises génèrent des volumes de données énormes. Même si c’est incontestablement une excellente chose et certainement précieuse, c’est encore plus précieux si vous avez les moyens de tirer profit de ces données et de les monétiser de manière à ce qu’elles puissent vous donner un avantage concurrentiel. La meilleure façon d’y parvenir est d’utiliser des outils d’analyse et franchement, il y en a une tonne là-bas.

Afin d’aider les chefs d’entreprise, un guide en cinq étapes a été élaboré  pour trouver les bons outils pour leur organisation. Il a fallu un certain temps pour créer un processus que les cadres supérieurs ont pu comprendre, avec des données empiriques à l’appui de ces décisions. Ce guide n’a pas été inventé à partir de rien. Il a été conçu à partir d’une méthodologie établie qu’on peut utiliser dans différentes situations avec différentes organisations, à des fins différentes.

Voici les cinq étapes pour choisir les bons outils d’analyse de données pour votre organisation.

  Recherche et découverte

Premièrement, les professionnels doivent déterminer l’état actuel de la mise en oeuvre des outils d’analyse et des capacités d’analyse au sein de leur organisation. Pour ce faire, ils doivent mener des entrevues en profondeur avec des intervenants clés, y compris des développeurs, des administrateurs et des dirigeants en TI. Essentiellement, ils doivent interviewer les personnes qui vont utiliser et bénéficier des outils analytiques. Ces outils sont-ils utilisés au maximum de leurs capacités ? Ont-ils les connaissances internes nécessaires pour tirer le meilleur parti de leur portefeuille de logiciels ?

   La situation actuelle du marché

La deuxième étape consiste à faire l’inventaire des outils d’analyse actuels du marché et à les séparer en différentes classes. Ces classes d’outils comprennent les rédacteurs de rapports, les outils de création de rapports sémantiques, les outils d’interrogation MDX/Cube, les outils de découverte et de visualisation de données, les outils intégrés de BI et de reporting, les outils de modélisation et de science des données, ainsi que les outils basés sur des cas d’utilisation en IA et apprentissage machine.

   L’arbre des capacités

La troisième étape utilise un arbre des capacités pour comparer les résultats de la première et de la deuxième étape, de sorte que vous examinez les classifications de l’inventaire actuel de votre entreprise par rapport à l’inventaire global du marché. L’arbre des capacités est utile parce que les entreprises peuvent voir les domaines dans lesquels elles réussissent bien, ou dans lesquels elles manquent, en se basant sur les outils qui sont importants sur le marché.

La matrice de décision

La matrice de décision est l’endroit où vous allez évaluer les choix de votre organisations ainsi que les critères à considérer pour les départager. La notation sera basée sur les besoins de l’organisation, ce qui donnera plus de poids aux capacités les plus importantes pour l’entreprise. Nous pouvons citer par exemple, la science des données. Nous savons par expérience qu’un outil de science des données est vraiment bon pour la création d’algorithmes avancés, peut-être pas si bon pour l’affichage des tableaux de bord.

   L’outil de décision

Enfin, l’organisation utilise un outil d’aide à la décision pour trouver le meilleur outil pour chaque capacité opérationnelle. Un outil d’aide à la décision est une combinaison de l’arbre des capacités et de la matrice de décision, en ce sens que vous pesez chacune des capacités en fonction de ce qui est le plus important pour l’organisation, ou pour un projet particulier qu’elle entreprend. Vous pesez ces différentes capacités et l’outil d’aide à la décision devrait cracher la note pondérée de toutes ces capacités et vous dire quel est le bon candidat. Quelles que soient les étapes, cependant, les chefs d’entreprise doivent passer beaucoup de temps à étudier leur propre entreprise et à déterminer où ils ont le plus besoin d’aide.

Aucun des outils ne sera utile si aucun d’entre eux ne résout les lacunes et les problèmes réels au sein de l’organisation.

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!