Combien de CV par jeune conducteur ?

1

Avec cette voiture, la marque historique anglo-française remporte son premier et unique championnat du monde en 1981 et projette un pilote du calibre d’Henri Toivonen sur le terrain de rallye.

Sunbeam est né en 1977 sous la marque Chrysler, Casa, qui avait absorbé 10 ans plus tôt, avec des contributions de l’Etat, le Hillman et plusieurs autres petits fabricants britanniques. En 1979, cependant, Chrysler décide de transférer le contrôle de ses filiales européennes à Peugeot. La marque française a pensé à briser la marque anglaise historique Talbot avec un passé distingué dont on se souvient dans les annales sportives pour avoir été la première maison à battre la primauté des 100 miles parcourus en une heure, sur le circuit de Brooklands en 1913, et la victoire des 24 Heures du Mans en 1950. La nouvelle voiture, en ce qui concerne le modèle routier, était disponible avec 3 moteurs : la 930 cc, 1300 cc et la 1600 cc. Ensuite, le moteur de 1600 cc a été assemblé avec 2 carburateurs Weber tandis que la puissance du moteur était de 100 ch. Il y avait aussi une version sportive de la voiture, le Sunbeam Lotus. Il contenait un moteur de 2,2 litres avec deux arbres, développé par Lotus. La puissance du moteur était de 150 ch.

A lire aussi : Acheter une voiture d'occasion : comment faire ?

Le passage de Chrysler à Talbot et les débuts en rallyes

Après le lancement de la Sunbeam à l’automne 1977, le directeur sportif de Chrysler Desmond O’Dell avait pour objectif d’ inverser les gloires sportives de la marque participant au Championnat du Monde des Rallyes . La voiture choisie pour ce nouveau projet était précisément la Sunbeam . O’Dell était bien conscient que le moteur 1600cc avec une puissance maximale de 100 ch ne convenait pas à être compétitif au plus haut niveau. Ne pas trouver un bon moteur O’Dell a été forcé de regarder autour de se tourner vers le Lotus.

Le moteur avait un Groupe motopropulseur 16V capable de fournir une puissance maximale de 250 ch tandis que dans la version route, le Sunbeam pourrait atteindre 150 ch. De retour à la course Sunbeam, le moteur a été amené au siège de Chrysler Motorsport à Converty et installé sur un Sunbeam avec une série de renforts et d’améliorations à la transmission et à la suspension pour gérer l’augmentation prodigieuse de puissance. Le projet de faire une course Sunbeam après une certaine tentation par les dirigeants de la Maison mère a obtenu le feu vert.

A voir aussi : Comment réserver facilement une place sur Transparc.com ?

Dès le 1er janvier 1979, Chrysler Europe a été vendue à Peugeot et avec l’introduction de la marque Talbot. La version course de la voiture a été rebaptisée Talbot Sunbeam Lotus et les modèles de la série 400 ont été construits pour obtenir l’homologation de la version course. La première saison de course serait 1979. Les pilotes choisis pour cette saison étaient Tony Pond en provenance de Triumph et Jean Pierre Nicolas. Dans son première saison Talbot Sport a participé à trois courses mondiales : Sanremo, Tour de Corse et Rac. En Italie, il a obtenu une bonne 4ème place avec Pond alors que Nicolas a été forcé de prendre sa retraite en raison d’un problème mécanique. Au tour de Corse, Nicolas se vit contraint de prendre sa retraite en raison d’un accident lui-même survenu au Rac avec Pond. En plus de la Coupe du Monde, l’équipe a participé à plusieurs courses du Championnat britannique toujours avec Tony Pond et Jean Pierre Nicolas au volant. Au meilleur résultat, une 5ème place a été obtenue lors de l’International Welsh Rally. Le meilleur résultat de la saison a été une 2ème et 5ème place au Rallye Des 1000 Pistes. Dans certaines courses en France et en Grande-Bretagne, la voiture a couru, lors de sa première saison de course sous la marque Chrysler, compte tenu de la transition qui s’est produite au début de l’année entre Chrysler et le groupe Peugeot.

Talbot Sport entre dans l’Olympe des rallyes

Pond et Nicolas ne sont pas reconfirmés pour la saison 1980. Frequelin est embauché, le jeune et prometteur Toivonen et le Britannique Russell Brookes. Toivonen est dirigé sur un calendrier qui comprend des courses de championnat du monde et d’autres courses de championnat britannique et européen ainsi que la participation à certaines courses en Finlande. Quant à Brookes et Frequelin, les premiers participent au championnat britannique avec la livrée légendaire Andrews Heat For Hire, tandis que pour les seconds, le programme est limité à la participation à 4 courses mondiales. La première victoire pour Talbot Sunbeam Lotus recueille Toivonen à l’Artic Rally tandis que pour le reste de la saison du jeune Finlandais au niveau britannique et européen a recueilli quelques placements et plusieurs retraites. Même lot pour Brookes où les meilleurs résultats sont une 4ème place au Gwynedd Rally et la 3ème place à l’International Welsh Rally jumelée à Peter Bryant. Pour Frequelin il y aura 2 places du tiers monde au Portugal et au Rac en plus de la 4ème place à Sanremo et la victoire du Rallye des 1000 Pistes. Mais la course de l’année pour l’équipe Talbot Sport est le Rac. Le 19 novembre 1980 à Bath, dans le comté de Somerset, dans le sud-ouest de l’Angleterre, les équipages composés de Finlandais Henri Toivonen jumelés avec Paul White et les deux Français Guy Frequelin et Jean Todt et de l’équipage britannique composé de Russell Brookes et Peter Bryant ont apporté à l’équipe Talbot un résultat extraordinaire. Première Toivonen, troisième Frequelin et quatrième Brookes. Le meilleur résultat de l’équipe dans l’histoire de l’équipe , assaisonné par le magnifique succès de Toivonen qui est devenu le plus jeune pilote à remporter une course de championnat du monde (record battu en 2008 en Suède par Jari- Matti Latvala).

Pour 1981, l’équipe planifie la saison à grand moment pour avoir toutes les cartes en règle pour placer le succès. Reconfirmé les pilotes de la saison précédente, à savoir Toivonen et Frequelin et à la fin de la saison venant de Saab le suédois Stig Blomqvist. L’ équipe prévoyait que le jeune finlandais participerait à 7 courses sur 12 prévues pour le calendrier et qu’il participerait à certaines épreuves du calendrier européen. Pour le pilote français le plus expérimenté participe à 10 courses de course sautant la Suède et la Finlande. La saison s’avère un succès pour Team Talbot. Frequelin se battra pour le titre des pilotes avec le Finn Vatanen jusqu’à la dernière course au Rac, où une sortie de route lui fera perdre le titre et pour seulement 7 points, il termine la saison à la deuxième place. Le pilote français se souviendra surtout de sa grande régularité et en saison il recueille 4 podiums : 3 fois deuxième à Montecarlo, Tour de Corse et Brésil et une merveilleuse victoire au Rallye Codasur (rallye actuel de l’Argentine) et d’autres classements qui s’ajoutent aux points récoltés par le jeune Toivonen (2 deuxième place au Portugal, Italie et une cinquième place à Montecarlo) et de la huitième place en Finlande et la troisième place obtenue à Rac par Blomqvist, apporteront le titre des constructeurs au Team Talbot à la fin de la saison.

Retrait de l’équipe des compétitions du championnat du monde des

En 1982, l’équipe Talbot ne participe pas au monde, mais ses chances de victoire ont été fortement minées par l’arrivée de deux adversaires redoutables tels que l’Audi Quattro et le Lance Rally 037. En outre, Peugeot ne voulait plus investir dans Talbot dans les rallyes, décidant de se concentrer sur le futur groupe b de la maison Lion ou la Peugeot 205 T16. Cette saison, l’équipe Talbot a officiellement participé au British Open Championship avec le Suédois Stig Blomqvist. Le pilote suédois a remporté deux troisièmes places : International Welsh Rally et Pace Petrolium International Rally et une huitième place au Rac. Toujours en Italie, le Talbot Lotus a a pu se montrer dans les saisons 1981-1982 avec le pilote Federico Ormezzano. Grâce au soutien de Talbot Italia avec le Talbot Sunbeam Lotus dirigé par le Team Corse ATS de Villastellone, le Piémont a remporté deux titres tricolores de groupe 2. A la fin de la carrière, la voiture au niveau mondial a obtenu : 2 victoires, 10 podiums, 1981 titre des constructeurs et 93 tours spéciaux remportés.

Voyons la retrouver en action dans cette vidéo spectaculaire avec Henri Toivonen alvolante :

vous pourriez aussi aimer
Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!