Quel anti-moustique choisir pour une chambre d’enfant ?

Que ce soit pour leur peau lisse ou parce qu’ils ne remarquent pas leur présence, les bébés sont l’une des proies favorites des moustiques et il est normal de s’inquiéter de comment les protéger des piqûres de ces insectes indésirables. De plus, en été, la combinaison de l’humidité et de la chaleur favorise la prolifération des moustiques. Quels sont alors les anti-moustiques efficaces pour une chambre d’enfant ?

Anti-moustiques chimiques avec DEET

Le DEET, est l’ingrédient le plus courant des insectifuges. Il y en a sous forme de lotions, de crèmes et de sprays. Il convient toutefois de faire preuve de prudence lors de l’application. Il est appliqué sur la peau ou sur les vêtements.

Lire également : Quelles sont les meilleures couches Pampers ?

La protection varie de 2 à 5 heures, selon la concentration de l’ingrédient DEET dans le produit (deux heures à une concentration de 10 %, cinq heures à 24 % ; une concentration supérieure à 30 % n’offre pas une plus grande efficacité ou protection).

L’AAP recommande que les anti-moustiques utilisés pour les enfants ne contiennent pas plus de 30 % de DEET. Les anti-moustiques pour insectes ne sont pas non plus recommandés pour les enfants de moins de deux mois.

Lire également : Comment personnaliser le faire-part de mariage chic et romantique pour qu'il soit en accord avec l'ambiance et le style de la cérémonie ?

De même, le DEET doit être évité autant que possible chez les enfants de moins de deux ans, en privilégiant l’utilisation de moustiquaires et d’autres méthodes non chimiques. Il peut être appliqué aux sièges de voiture et aux poussettes.

Anti-moustiques icaridine ou picaridine

Il a été démontré que ce composé est aussi efficace que le DEET, mais sans l’irritation associée au DEET. La protection varie de trois à huit heures, selon la concentration. Il est considéré comme un produit sûr si les recommandations d’utilisation sont suivies. Il n’est pas recommandé pour les bébés de moins de deux mois. Il n’a pas été évalué chez les enfants de moins de six mois. L’icaridine n’est pas recommandée par certaines organisations pour les enfants de cet âge.

Anti-moustiques à base d’huiles végétales essentielles

Les CCPM (Centers for Disease Control and Prevention) ont signalé que ces huiles sont aussi efficaces que le DEET ou l’icaridine dans les anti-moustiques contenant 2 % d’huiles d’eucalyptus, de citron ou de soja. Cependant, la durée de protection est inférieure à 2 heures. Ils doivent être appliqués très fréquemment. Ils ne génèrent aucune réaction allergique.

Cependant, leur utilisation est à proscrire chez les bébés de moins de deux mois. Le citriodiol ou eucalyptus citriodora est déconseillé aux bébés de moins de deux ans. En effet, il peut provoquer une irritation des yeux car il contient de l’alcool.

La citronnelle est généralement recommandée pour les bébés âgés de deux mois à un an. Sachant qu’il doit être renouvelé souvent comme indiqué dans son mode d’emploi. Son temps d’action est plus court que celui d’autres produits. Elle est également associée à d’autres répulsifs plus efficaces.

Répulsifs chimiques à base de perméthrine

La perméthrine ou pyréthrine est une substance chimique synthétique utilisée dans le monde entier comme insecticide et acaricide. Elle est également utilisée comme répulsif pour les insectes, les moustiques, les poux… Il ne doit pas être appliqué sur la peau, seulement sur les vêtements.

Contrairement à l’icaridine et aux huiles végétales, la perméthrine s’est avéré efficace pour tuer les tiques par contact. Son utilisation demeure proscrite chez les enfants de moins de deux mois. Notez que le produit reste même après le lavage des vêtements.

Le IR3535

C’est un insectifuge synthétique actif contre les moustiques, les tiques et les mouches piqueuses. Des études ont montré une protection très variable selon la concentration du produit et l’espèce de moustique contre laquelle il agit (de 1 à 6 heures).

Contre les moustiques, l’efficacité est d’environ six heures. La toxicité de cet anti-moustique est minime, bien qu’il soit irritant pour les yeux et ne doit pas être utilisé sur les enfants de moins d’un an. Après l’âge de douze mois, le produit dont la concentration est inférieure à 20% peut être utilisé sur les enfants.

Les insecticides en aérosol ou en spray ne sont pas très recommandés dans les pièces fermées avec ou près des enfants. Ceux à diffusion continue ne sont pas toxiques à court terme. Les diffuseurs de liquide se sont avérés un peu plus efficaces. Cependant, il est préférable de les utiliser dans les pièces ouvertes si un bébé y dort.

Anti-moustiques à base de produits naturels et 100 % biologiques

Pour limiter la présence d’agents toxiques dans l’anti moustique, vous pourrez aussi utiliser un répulsif moustique bébé aux ingrédients biologiques. En plus, c’est un répulsif qui se décline à l’infini pour éviter les piqûres ou les grattouille chez l’enfant. Par exemple, vous pourrez vous en servir pour recouvrir des vêtements ou directement en intérieur, surtout lorsque votre petite merveille doit dormir. Directement sur la moustiquaire ou sur un drap léger, il repousse immédiatement les petites bestioles.

Par ailleurs, il existe la possibilité d’opter pour un bracelet répulsif qui reste une excellente option pour suivre bébé dans toutes ses aventures. À l’intérieur, il contient de la lavande, du géraniol ou de la citronnelle pour repousser les nuisibles naturellement. Enfin, vous pourrez également vous tourner vers une huile apaisante qui soulage immédiatement des piqûres de moustiques.

Très efficace, ce répulsif naturel et 100 % biologique est un véritable atout pour la saison estivale. En plus, comme il est parfaitement dosé, il ne représente aucun risque pour la santé des bébés. Et comme il est important de vérifier systématiquement la composition et les ingrédients de votre anti-moustique, il suffit de regarder l’étiquette pour retrouver toutes les informations nécessaires. 

vous pourriez aussi aimer